Dopage, interférence russe dans la campagne américaine : les principales annonces de la conférence de presse de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine a jugé, ce jeudi au cours d’un point de presse, que les accusations d’ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2016 avaient été « inventées » par les adversaires de Donald Trump.

Le Président russe a démenti tout soutien en faveur de Donald Trump lors de la dernière présidentielle aux États-Unis : « Tout cela a été inventé par des gens qui se trouvent dans l’opposition à Trump pour délégitimer son travail », en soulignant que « les contacts avec des équipes de candidats relevaient de la pratique habituelle ».

En octobre dernier, l’enquête menée par le congrès américain sur la prétendue « ingérence russe »  lors de la présidentielle de 2016 aux Etats-Unis a été accéléré par le procureur spécial Robert Mueller. En parallèle, le FBI a également lancé sa propre enquête.

La Russie va défendre ses sportifs devant les tribunaux

Accusé de dopage institutionnalisé, la Russie, qui accueille également le Mondial de football en juin et juillet prochains, a été suspendu des Jeux Olympiques d’hiver en 2018 par le CIO.

Reconnaissant que la Russie était «coupable» en partie, Vladimir Poutine assure que Moscou défendra ses sportifs «devant des tribunaux» : « Je sais que plusieurs responsables sportifs internationaux ne le veulent pas. Mais qu’est-ce qu’il nous reste à faire ? Nous serons obligés d’aider nos sportifs à défendre leur honneur et leur dignité devant les tribunaux», a-t-il souligné.  

Le Comité International Olympique a décidé le 5 décembre d’exclure la Russie des JO-2018 de Pyeongchang, du 9 au 25 février, n’autorisant que les sportifs russes jugés “propres” à participer sous de strictes conditions et sous la bannière olympique, Moscou étant accusé d’avoir mis en place un système de dopage institutionnalisé.

Ange Kasongo 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*