Plan de redynamisation des centres-villes : pourquoi en a-t-on besoin ?

Baisse démographique, absence de pouvoir d’achat, problèmes de transports et de stationnement, émergence de centres commerciaux qui proposent une offre similaire voire plus large… les centre-villes français souffrent d’une désertion commerciale de plus en plus criante.

Alors que le gouvernement se réunit jeudi et vendredi à Cahors, le plan de revitalisation lancé par le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard devrait dévoiler ses stratégies pour contrer le phénomène.

L’emploi commercial en centre-ville a diminué de presque 10% dans les villes moyennes

Selon l’Insee, entre 2004 et 2014, l’emploi salarié a baissé de près de 10% dans le centre des villes comprenant entre 50 000 et 200 000 habitants. L’emploi s’est déplacé en-dehors des centres-ville, puisqu’il a augmenté dans les autres zones urbaines.

Tous les secteurs ne sont pas concernés. Ainsi, l’offre d’emploi a plutôt augmenté dans les secteurs de la restauration et des grandes surfaces. En revanche, les commerces dans le domaine culturel, automobile (- 40%), et les blanchisseries (- 50%) accusent une forte chute de leurs effectifs.

Un commerce sur dix entre centre-ville reste vacant

Symbole de l’érosion de l’attractivité et de l’activité des centres-villes, la vacance commerciale s’est accentuée, atteignant en moyenne 11,3% en 2016 dans le coeur des villes de plus de 25 000 habitants, selon l’Institut pour la ville et le commerce. Un phénomène qui va en s’aggravant : si 108 communes dépassaient donc un taux de vacance de 10 % dans leur cœur de ville en 2016, elles étaient « seulement » 21 en 2001.

Selon l’étude de l’Institut publiée en mai dernier, les territoires situés dans le nord de la France et dans la « diagonale du vide » seraient les plus touchées par le phénomène. Plusieurs causes expliquent un tel taux de vacance : difficulté d’accéder à ces commerces, rigidité du marché immobilier avec des loyers souvent surélevés, tissu urbain souvent perturbé par des travaux et aménagements.

 

Pauline Vallée

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*