Le FN fait appel à « l’emprunt patriotique »

En réponse à la fermeture de ses comptes bancaires, le Front National fait appel à un « emprunt patriotique » par la voix de sa présidente, Marine le Pen. La cheffe du parti frontiste a lancé ce financement par une vidéo sur son compte Twitter, jeudi 14 décembre.

« Discrimination », « persécution », et même « fatwa ». La présidente du FN ne mâche pas ses mots en dénonçant la fermeture de ses comptes en banque par la Société Générale, qui lui avait été signifiée en juillet 2017. Elle fait désormais appel aux sympathisants pour financer le parti, via ce qu’elle appelle un «emprunt patriotique».

Dans cette vidéo déjà visionnée plus de 6000 fois , la présidente frontiste joue à plein régime la carte de la victimisation. Cette « persécution bancaire » serait liée au combat politique du mouvement contre « le système, dont les banques sont l’une des rouages », voire « un acteur essentiel ».

Plainte pour «discrimination»

Après l’annonce de la Société Générale, le FN a fait un recours à la Banque de France, et a pu récupérer un compte au Crédit du Nord. Mais Marine le Pen se plaint que les services offerts ne soient pas suffisants pour son mouvement : pas de chéquiers, ou encore impossible de récupérer les dons sur Internet. Elle a déposé plainte contre la société Générale mercredi 22 novembre, « pour discrimination ».

Louise Thomann

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*